30 mai 2017

Informations pour l’auditeur

Nocturnal Digressions est un projet 100% financé par le crowdfunding grâce à la générosité et le soutien de nombreuses personnes. Thanks folks !!

Video promotionnelle pour le lancement du Crowdfunding nécessaire à la réalisation de l’album « Nocturnal Digressions » de Vinny ILL
Caméras, réalisation : Johanna Castellanos
Scénario, jeu , musique : Vincent Dubuis (Vinny ILL)

Lisez attentivement la notice d’emballage avant d’écouter cet album.

Vous avez obtenu (ou allez l’obtenir de suite après la visite de ce site), Nocturnal Digressions de Vinny ILL.

Ne le remettez donc pas à d’autres personnes, sauf si elles semblent présenter les mêmes symptômes que vous. En effet cet album est publique depuis le vendredi 13. 01. 17.

Qu’est ce que Vinny ILL ?

Origine

5 mars 1982 Lausanne, Suisse. Vincent Dubuis auteur compositeur interprète, guitariste batteur, chanteur, vouant à la musique et à l’art en général un culte acharné et passionnel.
D’abord batteur dans diverses formations de la fin des années «Grunge», (Opium, In Between, Makiladora) pour ensuite se consacrer à l’étude du théâtre et de la dramaturgie, c’est sans compter sans quelques accidents de parcours, «révélés par la prise de substances et nectars divins et interdits, mais plus probablement dû à une certaine dose d’incompréhension et d’incompatibilité malsaine avec le monde qui l’entoure» qui stopperont net sa pratique de la musique, sans altérer sa passion, que se construisent intra- cérébralement ses futurs chansons.
C’est donc après des années d’errances humaines, naviguant d’institutions en hôpitaux, et ce, de chaque côté du miroir, puisque sa fascination pour l’esprit, le comportement et les défaillances mentales humaines, l’amèneront à étudier et à travailler en Institution, que Vincent Dubuis troque son patronyme civil pour celui de son alter ego artistique en 2010, et se remet à l’écriture, la guitare et la composition.

Il s’attèle à ce qui deviendra son premier album en tant qu’auteur compositeur-interprète. «Principalement composé à la guitare et au stylo»

Quand doit – il être utilisé ?

A utiliser sans modération ni contraintes particulières, mais conseillé de nuit, et pour un effet optimal, à écouter au casque.

Pourquoi Vinny ILL ?

«Vinny» étant mon prénom, cela ne nécessite aucune autre forme d’explication…ILL (malade), c’est lié à une période de ma vie qui, loin, de me traumatiser, m’a construit et révélé.
Et parce que, après tout, nous sommes tous des malades mentaux, et c’est ce qui est fascinant, ce sont ces thématiques que j’aborde dans mes chansons.
Et puis, vous tenez entre les mains une notice d’emballage de médocs. Et ensuite, parce que c’est pas plus con qu’Iggy Pop…(V.ILL) »

Quel est le processus de fabrication de Nocturnal Digressions by Vinny ILL?

Nocturnal Digressions est le résultat d’années de pratiques musicales, de recherches, de remises en question, de collaborations au sein de diverses disciplines allant de la peinture au cinéma en passant par l’écriture et le théâtre.
Mais Nocturnal Digressions marque aussi la rencontre et la collaboration artistique entre Vincent Dubuis et de nombreux artistes de talent

Collaborateurs de recherche, laboratoire

La primeur est à la muse.
Muse qu’il croisera dans un café lausannois en juillet 2013 et qui lui ouvrira la porte des possibles. Artiste plasticienne colombienne Johanna Castellanos, qui deviendra son épouse en 2015, lui insufflera la confiance et la force suffisante pour se lancer dans ce projet de grand malade.
La musique demande du temps, du travail, de la concentration de l’énergie , également un investissement financier impotant, surtout lorsqu’on débute, sans aucune garantie que cela ne fonctionne, surtout à l’heure ou l’industrie se porte au plus mal. Mais la passion est telle, que, rien à foutre, allez, on se lance ! C’est animé de cette folie douce et de cet amour de l’art que le couple partage, que Johanna Castellanos deviendra également la réalisatrice des clips et responsable des visuels du projet, ainsi que co productrice de Nocturnal Digressions.
Autre pilier de la vie de Vincent Dubuis, puisque ces deux sont amis depuis une quinzaine d’année, son ami, le DJ, producteur et batteur Philippe CastellaPhilippe Castella, alias Phil’eas (Black Diamond, Circle of Confusion).

Quinze ans à se fréquenter régulièrement, parlant beaucoup, buvant pas mal, théorisant sur tout, écoutant de la musique, en parlant, mais ne jouant jamais ensemble….
Jusqu’à ce mois de janvier 2016 lorsque Vinny sollicita l’aide de Phil pour poser la colonne vertébrale rythmique de l’album lors d’une seule répétition préalable à l’entrée en laboratoire.
C’est donc après cette seule et unique répétition, et surtout après n’avoir pas touché une paire de baguettes depuis une année, que Phil’Eas rentre en studio pour poser les neuf pistes de batteries (sur dix) de l’album. Et ceci,uniquement guidé par les guitares aléatoires et les indications de Vinny ILL dans son casque. En deux jours, les batteries étaient en boîte.
Le résultat, surprenant, en connaissance des conditions, est d’autant plus bluffant et révélateur non seulement de la connexion entre les deux amis, mais surtout du talent de Philippe Castella (Phil’Eas).
Le laboratoire de recherche et de création est choisi et conseillé par un ami, l’excellent et généreux Pierre Omer (Dead Brothers, Pierre Omer’s Swing Revue). Cet album doit se réaliser au Studio des Forces Motrices à Genève. Ce sera chose faite, et les sessions auront lieu du 1er au 16 février 2016.
Le parfait et estimé laborantin et magicien du son David Weber (Young Gods, Dead Brothers, Montreux Jazz), est donc à la console, mixage et mastering, mais tient également l’orgue sur le titre Sign.

Quant à Pierre Omer – en plus d’avoir soutenu et conseillé le choix du labo après avoir entendu les demos maisons de Vinny ILL – le talentueux musicien offre ses services en tenant les claviers, banjos et accordéon sur l’album.
C’est à lui que Vinny ILL doit la réalisation de l’album au bon moment, au bon endroit, avec les bonnes personnes. Pierre Omer fait partie des rencontres déterminantes, puisque les deux musiciens partagent et se découvre une façon commune d’aimer, d’écouter et d’approcher la musique. Une approche spontanée, mais précise et respectueuse.
« Le disque a légèrement mais certainement un son non actuel. les Seventies les Sixties ? Peut être, sans que cela soit voulu.
Le processus de fabrication s’est fait à l’ancienne. Très peu de répétitions, peu de studio (deux semaines), peu de travail sur les voix, laissant le côté narratif s’exprimer, que du live,refaire le moins possible, laisser la musique tranquille, la laisser respirer. Elle en a besoin dans ce monde et cette époque de fou. » (V. ILL)

Suite à un concert au rez de l’Usine chez Urgence Disk, un accord avec le baron Dam Von Smock (Bak XIII, Artmode) est passé et c’est sous le label maison, Urgence Disk que sortira Nocturnal Digressions, le vendredi 13 janvier 2017

Comment utiliser Nocturnal Digressions

Sans contraintes, à l’envi, dans l’ordre, le désordre, nu ou habillé, dans son bain, dans le train, au casque, sur platine, en voiture, au bureau, en se concentrant, en rêvant, en divaguant, en lisant (les paroles uniquement sous risque de déconcentration mentale), en mariage, bar mitzva, enterrement, seul, ou accompagné. Les 10 digressions constituant cet album sont à mettre entre toutes les oreilles.

Que contient Nocturnal Digressions

L’absurde, le désir, le besoin de solitude, les phobies sociales, le sentiment d’inaptitude à vivre avec les autres (Mad Dog), la schizophrénie, la cohabitation avec ses propres démons intérieurs (Stay)
la beauté d’un ouragan d’amours ivres (Beautiful Hurricane), la culpabilité, l’hypocrisie,(Washin’ Our Hands) le droit à la disparition (Sign) sont les problématiques. Les solutions ? comme tout le monde le choisirait, la défonce (Walkin’ New York), la mort, l’alcool, le sexe, l’amour (The Whore and the Fisherman). Mondes marginaux dans lesquels évoluent les personnages des chansons du disque.
Il n’y pas de messages, ce sont des réflexions, des impressions souvent sombres et tragiques, mais avec une dose vitale d’ironie et d’humour. Sus au Pathos. Après tout, les modèles artistiques de Vinny ILL sont nombreux. Mais citons Poe, Burton, Jarmusch, Dupontel, Dostoïevski, Chaplin, Keaton.
Fier des ses origines Jenish, Vinny ILL a toujours écouté beaucoup de musiques. Klezmer (Bar Kokhba projet de John Zorn) Tziganes (Taraf de Haidouks) aussi bien que du Blues ou Country (Howlin Wolf, Hank Williams) que du Tango (Piazzola), et évidemment du Rock (Morphine, The Doors, PJ Harvey Nick Cave, Mark Lanegan, Jeff Buckley, Tom Waits…..)
Musicalement, Nocturnal Digressions réside quelque part entre le Blues, le Folk, le Jazz, le Tango, le Punk.
Bien sur, c’est un album de Rock si l’on s’en tient aux instruments utilisés. Guitares, Basses, Batterie principalement. Mais subtilement relevé de notes de piano, orgues ou accordéon….Si il faut
(et il le faut dans une notice d’emballage – dossier de presse) définir Vinny ILL, ce serait du Cabaret Blues Punk.