Zoe Boekbinder – Eliza Rickman- Vinny ILL Trio Live at Les Citrons Masqués – 10.10.2018

De Los Angeles à la New Orleans …en passant par Lausanne et Genève Soirée unique et exceptionnelle… A Yverdon City. Rencontres improbables entre « Folk Blues Punk Cabaret » aux Citrons Masqués. Trois artistes, trois univers, trois contrées différentes….

Eliza Rickman

De Los Angeles, Californie. Eliza Rickman est surtout connue pour son utilisation d’instruments de musique non conventionnels, comme le piano jouet et ses robes de l’époque victorienne, ainsi que pour ses collaborations avec le podcast Welcome to Night Vale et le musicien Jason Webley.Il y a toujours un soupçon de menace et des réservoirs de force qui hantent les coins de la voix d’Eliza Rickman, quel que soit le registre qu’elle occupe. Sa présence sur scène – qu’elle porte des fleurs dans les cheveux ou des oiseaux en peluche, qu’elle joue d’un piano jouet ou d’un piano à queue – est une obscurité enveloppante et douce, impossible à ignorer. Il s’est écoulé trois ans entre le premier album de Rickman, O, You Sinners, et son plus récent effort, Footnotes for the Spring. Au cours de ces trois années, Rickman a ajouté l’autoharpe à son répertoire, a combattu la maladie et le chagrin d’amour (et a gagné), et a eu 30 ans.

La voix de Rickman a le pouvoir de contenir le moindre grain de tristesse, une indication que l’innocence tant attendue décrite dans ses paroles s’est glissée juste sous la lueur de l’orchestre et hors de vue. Elle se produit actuellement en duo, accompagnée par le multi-instrumentiste Greg Allison. Eliza Rickman, c’est de la nostalgie sans sentimentalité.

http://www.elizarickman.com

Zoe Boekbinder

Zoë Boekbinder vit à La Nouvelle-Orléans, en Louisiane. Elle aime, en vrac, le métal rouillé, Dolly Parton, les créatures de la mer, les dessins botaniques, les granges délabrées, le chocolat, les avocats ou encore le Porto. Ses chansons folk, principalement axées autour de son jeu de guitare, explorent également une instrumentation plus riche, qu’elle soit électronique (effets, loop pedal…) ou acoustique (instruments à cordes).
Avant de se tourner vers le solo, la jeune artiste a joué pendant cinq ans dans Vermilion Lies, un duo cabaret-folk formé avec sa sœur. Avec son premier album solo Artichoke Perfume. Elle part ensuite en tournée à travers les États-Unis, partage la scène avec entre autres, Amanda Palmer, Neil Gaiman ou Jeffrey Lewis…, et fais du bénévolat en prison. Notamment à New Folsom, là même où Johnny Cash enregistra son album-live, quatre décennies auparavant.
Le style musical de la jeune canadienne puise sa source dans ce parcours de vie atypique. On y trouve des sonorités folk, celles d’un autre temps, des années 20, de ces années folles. Quand le cirque et le cabaret se mélangeaient, le burlesque survenait.
Son dernier album Darling Specimens, est plus que jamais empreint de cet univers facétieux, teinté d’espièglerie et de mélodies légères.
Une voix sans âge au service d’une chanson folk belle et épurée.

http://www.zoeboekbinder.com

Vinny ILL

Bienvenu dans le monde selon Vinny Ill et mini-lui, sa marionnette. Tel un ventriloque, il chante de petites histoires ordinaires qui pourraient bien être les nôtres.
Le ton est donné avec les premières notes aux ambiances enfumées d’un vieux club de cabaret-blues, époque prohibition. Non, sans déconner ! Voici un petit bijou d’honnêteté musicale une réussite enregistrée et produite au studio des forces motrices par Dave-Id. Conseillé aux fans de Tom Waits, Pierre Omer ou Fred Raspail. [Dam – urgence Disk]

Dans ses Digressions Nocturnes, Vinny ne délivre pas de messages, ce sont des réflexions, des impressions souvent sombres et tragiques, mais avec une dose vitale d’ironie et d’humour. Sus au Pathos. Après tout, les modèles artistiques de Vinny ILL sont nombreux. Mais citons, Jarmusch,
Keaton, Marc Ribot, Tom Waits, Nick Cave, Morphine, PJ Harvey….

Musicalement, Nocturnal Digressions réside quelque part entre le Blues, le Folk, le Punk.
Après la sortie de Nocturnal Digressions en 2017 (Urgence Disk Records) enregistré par David Weber, avec la participation de Pierre Omer (Dead Brothers, Los Gatillos, Pierre Omer’s Swing Revue) et Philippe Castella (Black Diamond) , Vinny s’est longtemps produit seul sur scène. Mais rompant la solitude, c’est désormais accompagné par Christophe Ryser (Hell’s Kitchen) à la basse et Contrebasse, et Sam Jakubec (LODD – Swong – Stortregn) à la batterie qu’il officie sur scène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*